Massacre ou génocide ? à vous de choisir

La Palestine, pays des trois religions monothéistes traverse actuellement une période la plus dramatique et la plus tragique de toute son histoire. A aucun moment de son histoire la Palestine n’a connue un déluge de feu et de haine, destructions systématiques des maisons, attaque des églises et des mosquées, arrestation en masse et torture, vol et destruction des biens.

La propagande sioniste a réussi d’imposer au monde entier qu’Israël est le seul pays démocratique du Moyen Orient. Les médias et les créateurs de l’Etat Israël, nous ont accablés du même refrain. Résultat, depuis la création de cet état, un déluge de haine et de destruction s’est abattu sur tout la région. Ce pays modèle de démocratie à l’occidentale est basé sur la ségrégation, l’apartheid, le racisme et, où les principes fondamentaux des droits de l’homme sont malmenés et piétinés quotidiennement.

L’Occident encourage et applaudit Israël état artificiel à occuper illégalement une partie du Liban, une partie de la Syrie, une partie de la Jordanie, une partie de l’Egypte et presque entièrement le territoire palestinien. Un pays militariste et surarmé agresse sans scrupules en plein jour un peuple démuni. Il arrête et torture les Palestiniens, il les interroge, il les humilie, il les tue froidement devant les caméras, il tire sur les enfants, il brûle les champs, il coupe l’eau et l’électricité, il affame leur président et, tout ceci avec la bénédiction des Etats-Unis et la complicité de l’Europe Unie.

Invasion et occupation des villes et des villages de Cisjordanie, couvre feu imposé seulement à la population palestinienne, arrestations arbitraires, conditions de détentions très dures, obstructions à l’accès aux soins, empêchement à l’évacuation des blessés, utilisation de civils palestiniens comme boucliers humains par les soldats israéliens, violations des droits de l’homme commises au quotidien dans les territoires occupés. le nombre de morts et de blessés, incluant des femmes, enfants, vieillards augmentent à une vitesse effrayante, d’heure en heure, des dizaines de morts et blessés sont signalés, les ambulances et le personnel médical n’ont pas accès au camp de réfugiés et sont empêchés d’évacuer les morts et les blessés.

Il faut être aveugle ou idiot de ne pas savoir qui est l’agresseur et qui est la victime. Bush dit « comprendre la réaction d’Israël qui agit contre le terrorisme ». Donc -au 21ième siècle- suivant le même raisonnement de Bush le terrorisme et le génocide de l’Etat d’Israël sont légitimes et, la résistance héroïque du peuple palestinien est illégitime.

150 tanks, des blindés et de l’artillerie, appuyés par des avions de combat F16, ont attaqué le camp de réfugiés de Jenine, qui abrite 15000 réfugiés palestiniens vivant sur 1km², ils ont perpétré un massacre et un génocide dans ce camp de réfugiés en utilisant toute une gamme d’armement lourd. Des dizaines de bulldozers démolissent au hasard des maisons de réfugiés pour faire de la place pour laisser passer les tanks et les blindés à l’intérieur du camp. Pendant 16 heures, plus de 200 missiles et obus d’artillerie ont été tirés sur le camp, tuant au moins 150 personnes. Pendant ce temps aucun journaliste ne pouvait entrer dans Jenine pour que le massacre ait lieu dans le secret total.

Au lieu d’instituer un tribunal jugeant les crimes de guerre des sionistes, l’EU humiliée à plusieurs reprises par la sanguinaire Sharon, n’arrive pas à se mettre d’accord pour sanctionner l’arrogance du pays que les Européens ont eux mêmes créés. Les auteurs de crimes contre l’humanité, agissent en plein jour et ne inquiètent nullement des critiques et des hurlements de désolation de partout dans le monde. Le traitement injurieux réservé à la délégation de l’union Européenne marquera peut-être un tournent dans les relations entre l’Europe et Israël.

L’Europe Unie doit exiger immédiatement :

  • L’application des résolutions 1397, 1402 et 1403 du conseil de sécurité de l’ONU demandant le retrait de l’armée israélienne de tous les territoires palestiniens.
  • La liberté de mouvement pour le président légitime Arafat et une condamnation de l’assignation à résidence dont il est de facto l’objet.
  • la libération de tous les détenus palestiniens
  • La condamnation du refus de Sharon de permettre à une délégation de haut niveau de l’UE de rencontrer le président Arafat.
  • Le libre accès des médias aux territoires occupés 
  • La suspension immédiate des accords d’association Europe/ Israël. 
  • Le déploiement d’une force d’interposition et d’observation sous l’égide des Nations-Unies.. 
  • L’embargo sur les livraisons d’armes à destination d’Israël et de la Palestine.
  • Le boycott de tous les produits israéliens.

L’Europe Unie doit condamner sans équivoque:

  • La responsabilité directe des Etats Unis dans la crise.
  • La destruction des institutions palestiniennes
  • L’utilisation d’armement lourd pour s’attaquer à une population civile désarmée.L’utilisation de la torture infligée aux prisonniers de guerre palestiniens

L’Internationale Socialiste doit agir:

  • Les partis socialistes européens doivent exclure immédiatement le parti travailliste de l’internationale socialiste

Entre temps les sionistes, bradant tous les appels au cessez le feu, continuent une guerre larvée contre des civils désarmés. D’après les images atroces que nous avons vu sur les télés du monde entier et, d’après ce que nous avons entendu des témoins dignes de confiance, toute âme sensible ne peut rester indifférente. Tout le monde est indigné, choqué et malheureux. Le seul point positif c’est qu’un nombre croissant d’Américains, et d’Européens sont de plus en plus déçus et de plus en plus dégoûtés par l’arrogance d’Israël.

Sarie Abdeslam
Bruxelles, le 21 avril 2002

Actions et Manifestations

 Nous sommes convaincus que la paix est possible, mais qu’il n’y aura de paix réelle que dans le respect des droits fondamentaux, individuels et collectifs, des Israéliens et des Palestiniens, par les Israéliens et les Palestiniens, avec une garantie internationale effective de surveillance du respect de ces droits, et de sanction de leur violation. Malheureusement, notre conviction sans démarches ni actions et manifestations restera lettre morte.

C’est pour cela que nous devons continuer notre lutte et notre campagne de soutien au peuple palestinien en utilisant tous les moyens légaux en notre disposition. En voici quelques propositions. Vous pouvez toujours ajouter et compléter la liste par d’autres idées et propositions.

FAIRE PRESSION

  • Sur la communauté internationale et sur les décideurs pour faire lever le siège du quartier administratif d’Arafat
  • Sur les partis politiques pour condamner Israél
  • Sur les syndicats pour manifester leur solidarité au peuple palestinien

ECRIRE

MANIFESTER

  • Manifestations quotidiennes devant les ambassades israéliennes.
  • Manifestations quotidiennes devant les ambassades américaines.
  • Manifestations hebdomadaires dans chaque capitale européenne.
  • Manifestations quotidiennes de conscientisation de la population 

SLOGANS POUR LES MANIFESTATIONS

  • Soutien au droit du peuple palestinien à l’autodétermination, et à la constitution d’un Etat démocratique sur l’ensemble de la Cisjordanie et de Gaza
  • soutien au droit de chaque Israélien-ne et de chaque Palestinien-ne au respect de ses droits fondamentaux, de quelque religion, conviction politique ou origine qu’il-elle soit
  • refus de considérer la guerre, dès lors qu’elle se mène contre un peuple, sous quelque prétexte et par quelque méthode qu’elle se mène, comme une réponse légitime au terrorisme, et sa certitude qu’au contraire, une telle guerre n’est que la continuation du terrorisme, avec plus de moyens, et par d’autres acteurs;

FAIRE APPEL AUX ARTISTES

  • Appel des artistes, chanteurs, acteurs, musiciens, acrobates, peintres de l’Europe de l’Ouest et de l’Est pour qu’ils organisent des manifestations culturelles et artsistique en faveur du peuple palestinien
  • Appel aux sportifs arabes et non arabes pour organiser des manifestation poue soutenir la lutte du peuple palestinien.

DIFFUSER

  • Les témoignages d’enfants et les informations provenant des hôpitaux.*
  • Les témoignages des Européens qui ont visité la Palestine
  • Les témoignages des représentants palestiniens**
  • Les témoignages des journalistes

CONDAMNER

  • Les opérations contre les populations civiles, qu’elles soient menées par des forces militaires, paramilitaires, policières, ou par des groupes armés non étatiques; 
  • Les exécutions extra-judiciaires et de la pratique de la torture, et la conviction que les une comme l’autre relèvent du terrorisme.
  • Les attaques et les exactions contre les services de secours, le personnel médical, le personnel et les militants des organisations humanitaires gouvernementales et non-gouvernementales;
  • Les destructions d’habitations civiles et d’infrastructures scolaires, médicales, sociales;
  • Les entraves à la liberté d’enquêter et d’informer;
  • Le refus de Sharon de permettre à une délégation de haut niveau de l’UE de rencontrer le président Arafat.
  • La responsabilité directe des Etats Unis dans la crise.
  • La destruction des institutions palestiniennes et l’utilisation d’armement lourd pour s’attaquer à une population civile désarmée.

EXIGER

  • Le retrait immédiat et inconditionnel des forces armées d’Israël des territoires palestiniens occupés depuis 1967;
  • Le démantèlement des colonies israéliennes implantées dans les territoires occupés
  • La reconnaissance du droit des réfugiés palestiniens au retour, et l’ouverture de négociations pour sa concrétisation
  • L’abandon immédiat et inconditionnel par les organisations palestiniennes autant que par les autorités israéliennes de l’emploi de méthodes relevant du terrorisme, c’est-à-dire de l’usage de la violence homicide contre des civils
  • La libération par l’Etat d’Israël de tous les Palestiniens détenus après avoir été arrêtés à l’extérieur du territoire d’Israël dans ses frontières de 1967
  • Le respect total de l’intégrité personnelle des membres et responsables de l’Autorité palestinienne, à commencer par cette de son président Yasser Arafat, et de ses instances.
  • L’application des résolutions 1397, 1402 et 1403 du conseil de sécurité de l’ONU demandant le retrait de l’armée israélienne de tous les territoires palestiniens.
  • La liberté de mouvement pour le président légitime Arafat et une condamnation de l’assignation à résidence dont il est de facto l’objet.
  • La suspension immédiate des accords d’association Europe/ Israël.
  • Le déploiement d’une force d’interposition et d’observation sous l’égide des Nations-Unies.. 
  • L’embargo sur les livraisons d’armes à destination d’Israël.
  • Que les partis socialistes européens excluent immédiatement le parti travailliste de l’internationale socialiste.
  • De retirer le prix Nobel à Shimon Peres.

* (Vous pouvez obtenir des informations sur la situation sanitaire désastreuse en appelant l’Hôpital de Ramallah pour parler au Dr Atari (directeur) ou au vice-ministre de la santé qui s’y trouve (Dr Munther Sharif) au (972 2) 298 2220.)

Publicités