Lettre ouverte à Monsieur Driss Jettou Premier ministre

Monsieur le Premier Ministre,

Permettez-moi de m’adresser à votre haute bienveillance, tout en vous demandant de bien vouloir m’excuser mon franc parler. Je suis un Marocain vivant à l’étranger depuis plus de trente cinq ans. Cela fait, Monsieur le Premier Ministre, un bail que j’attends le moment de pouvoir participer librement à la construction d’un Maroc en tant qu’état de droit de démocratie et de liberté.

Malheureusement, les dernières élections historiques se sont passées sans notre participation. Je vous assure qu’avant les élections nous avons été très déçus, pendant les élections nous avons été complètement absents et après les élections nous n’avons partagé avec le peuple marocain ni satisfaction ni déception.

L’annonce, mercredi 9 octobre 2002 à seize heures, de votre nomination au poste de Premier ministre, n’a été pour nous ni surprise ni étonnement. Personnellement, je trouve que justice est faite. Ceux, qui avaient le pouvoir et qui nous ont exclu de participer en tant que citoyens à part entière aux élections législatives du 27 septembre ont été à leur tour exclus. Rira qui rira le dernier, dit le dicton. Maintenant, Monsieur Youssoufi et Monsieur Abbas, chacun son tour de se sentir écarté et exclu. Nous avons été dépouillés de notre citoyenneté à leur tour de connaître la déception et l’amertume, le chagrin et la tristesse.

Monsieur l’ex-premier Ministre nous a écarté sans ménagement. Pourtant, nous l’avons toujours soutenu, financièrement et moralement, en tant que militant politique en exil et en tant que migrant marocain vivant parmi nous à l’étranger. Nous avons pendant longtemps connu ensemble le même sort en tant qu’exclus. Fatalité ou coïncidence, aujourd’hui, le hasard a voulu que nous partageons encore une fois la même malchance. Mais, cette fois-ci, même s’il se réfugie en France il n’aura pas notre soutien.

En revanche, nous ne sommes pas rancuniers. Son aléa n’a créé chez nous ni joie ni réjouissance. Nous allons attendre comme toujours votre gouvernement prochain pour voir si, dans votre déclaration gouvernementale, la communauté marocaine de l’étranger sera reconnue en tant que telle ou ignorée comme l’ont fait le gouvernement de l’alternance et les autres gouvernements.

Par contre, nous n’avons aucun inconvénient que vous soyez Premier Ministre, sans aucun préalable ni spéculation nous vous jugerons sur vos actes et sur les actes de votre gouvernement. Si vous n’êtes pas issu des partis, comme prétendent certains journaux partisans, vous êtes issu du peuple marocain.

En tout cas l’article 24 de la constitution marocaine est sans équivoque: «Le Roi nomme le Premier ministre. Sur proposition du Premier ministre, il nomme les autres membres du Gouvernement. Il peut mettre fin à leurs fonctions. Il met fin aux fonctions du Gouvernement, soit à Son initiative, soit du fait de la démission du Gouvernement».

Monsieur Driis Jettou, notre communauté marocaine de l’étranger espère que votre gouvernement de transition à la démocratie ne rate pas encore un rendez-vous. Nous vous demandons d’encourager une politique de concertation avec les forces vives créées par notre communauté vivant à l’étranger, au lieu de, privilégier comme auparavant d’exploiter les Beni-oui-oui, courtisans des ambassades et des consulats. Nous avons le droit d’exiger que votre prochain gouvernement reconnaisse les erreurs du passé, de rectifier le tir à notre égard et de respecter les vœux et les intérêts véritables de la communauté marocaine vivant à l’étranger.

Veuillez agréer Monsieur le Premier ministre, l’expression de mes sentiments de profond respect.

Sarie Abdeslam
Bruxelles, le 27 octobre 2002

PS

Voici la composition du nouveau gouvernement:

  • M. Driss Jettou, Premier Ministre
  • M. Abbas El Fassi, Ministre d’Etat
  • M. Mohamed Benaissa, Ministre des affaires étrangères et de la coopération
  • M. Al Mustapha Sahel, Ministre de l’intérieur
  • M. Mohamed Bouzoubaa, Ministre de la justice
  • M. Ahmed Toufiq, Ministre des habous et des affaires islamiques
  • M. Mohamed El Yazghi, Ministre de l’aménagement du territoire, de l’eau et de l’environnement
  • M. Fathallah Oulaalou, Ministre des finances et de la privatisation
  • M. Abdessadek Rabiah, Secrétaire général du gouvernement
  • M. Mohand Laenser, Ministre de l’agriculture et du développement rural
  • M. Mustapha Mansouri, Ministre de l’emploi, des affaires sociales et de la solidarité
  • M. Habib El Malki, Ministre de l’éducation nationale et de la jeunesse
  • M. Khalid Alioua, Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique
  • M. Najib Zerouali, Ministre chargé de la modernisation des secteurs publics
  • M. Mohamed Achaari, Ministre de la Culture
  • M. Mohamed Aujjar, Ministre des Droits de l’homme
  • M. M’hammed Khalifa, Ministre de l’artisanat et de l’économie sociale
  • M. Karim Ghellab, Ministre de l’équipement et du transport
  • M. Rachid Talbi El Alami, Ministre de l’industrie, du commerce et des télécommunications
  • M. Adil Douiri, Ministre du tourisme
  • M. Mohamed Cheikh Biadillah, Ministre de la santé
  • M. Mohamed Taieb Rhafes, Ministre des pêches maritimes
  • M. Mohamed Saad El Alami, Ministre des relations avec le parlement
  • M. Mohamed Boutaleb, Ministre de l’énergie et des mines
  • M. Nabil Benabdallah, Ministre de la Communication, porte parole du gouvernement
  • M. Mustapha Mechahouri, Ministre du Commerce extérieur
  • M. Abderrahman Sbai, Ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de l’Administration de la défense nationale
  • M. Taieb El Fassi Fihri, Ministre délégué aux affaires étrangères et à la coopération
  • Mme. Nouzha Chekrouni, Ministre déléguée auprès des affaires étrangères et de la coopération chargée des Marocains Résidents à l’Etranger
  • M. Fouad Ali Himma, Ministre délégué à l’Intérieur
  • M. Omar Fassi Fihri, Ministre délégué auprès du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique chargé de la recherche scientifique
  • M. Abderazzak El Mossadeq, Ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des affaires économiques et générales et de la mise à niveau de l’économie
  • M. Ahmed Toufiq Hjira, Ministre délégué auprès du Premier ministre chargé du logement et de l’urbanisme
  • M. Abdelkébir Zahoud, Secrétaire d’état auprés du ministre de l’aménagement du territoire, de l’eau et de l’environnement, chargé de l’eau
  • M. M’hammed El Morabit, Secrétaire d’état auprés du ministre de l’aménagement du territoire, de l’eau et de l’environnement, chargé de l’environnement
  • Mme Yasmina Baddou, Secrétaire d’état auprés du ministre de l’emploi, des affaires sociales et de la solidarité, chargée de la famille, de la solidarité et de l’action sociale 
  • M. Said Oulbacha, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Emploi, des affaires sociales et de la Solidarité, chargé de la Formation professionnelle
  • Mme Najima Rhozali, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse, chargée de l’alphabétisme et de l’éducation non formelleM. Mohamed El Gahs, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse, chargé de la Jeunesse.
Publicités