MRE: veuillez patientez à la porte

Par BELHALOUMI Abderhani

Afin de permettre au Maroc d’avancer et d’avoir un vrai débat au sein du futur parlement marocain, les Marocains du monde (MRE) doivent y avoir la place qui leur revient.

Lors des élections législatives de 1984, le Maroc avait permis aux MRE d’avoir des représentants. Cette expérience s’est soldée par un échec pour quatre raisons :

Les partis politiques ou certains partis politiques marocains de l’époque avaient saisi l’occasion pour s’emparer de cette force et de forcer les 4 élus à les rejoindre définitivement les élections ont connu des manipulations et des irrégularités les députés MRE ont montré un manque de maturité et de stabilité Le découpage en 5 circonscriptions électorales pour les 2 millions de MRE de l’époque n’était pas adapté du tout.

Et la voie qui pourrait permettre au Maroc d’encourager les différentes générations (1) à rejoindre le Maroc et y investir ou s’y investir est : de constitutionnaliser la représentation des quelque 4 millions de MRE actuellement, en leur accordant 10 députés par exemple. (1 député pour les MRE vivant dans les pays arabes et en Afrique, 1 député pour les Usa, 1 député pour les MRE du Canada et 7 députés pour les MRE d’Europe)

Tous les MRE pourront se présenter en tant qu’indépendants et formeront un groupe politique au sein du parlement marocain.(en modifiant l’article 38 de la constitution de 1996). Puis la création d’une région pour les MRE. On aura ainsi 10 régions +1. L’avantage d’avoir cette région est qu’elle présente beaucoup d’avantages :

  •  tout d’abord, elle rassemblera des citoyens marocains issus de toutes les régions du Maroc et vivant dans toutes les régions du monde. La meilleure façon de briser le régionalisme et le communautarisme
  • Cette région ne devra pas construire de routes ou des usines , mais plutôt s’atteler à rassembler les MRE, étudier leur situation et enfin avoir des chiffres exacts sur leur nombre, leur force et leurs transferts. Ainsi que le pourcentage de pauvres, de sans papiers, de retraités etc…

Cette région aura le mérite de faire fonctionner le CCME en vrai conseil régional, et de remplacer le ministre chargé des Marocains à l’étranger par un président de la région MRE. Elle sera la seule région à avoir son siège à Rabat, puisqu’elle occupera les locaux de l’actuel ministère des MRE.

Le budget de cette région servira à mieux encadrer les MRE et leur permettre à aider de façon plus efficace le Maroc et d’être solidaires avec toutes les régions du Maroc ; tout en préparant leur propre avenir au Maroc.
Dans le cadre de la réforme en cours, Il ne faudrait surtout pas multiplier les régions et les administrations pour ne pas grever les finances de l’Etat.

Les 12 régions proposées seront ingérables ; avec des ressources incertaines et des coûts énormes.

L’Etat central va devoir distribuer de l’argent public entre les différentes régions, mais que va-t-il lui rester pour sa mission (défense, intérieur, etc…) ?

Comment vont réagir les régions face aux investisseurs ? la concurrence fiscale ou le marketing territorial ? les deux options sont mauvaises pour le pays.

Et pour conclure, je voudrais exposer succintement une brève comparaison entre le Maroc et l’Union européenne où il a acquis une position avancée :

  • L’article 24 de la Constitution française énonce que : « Les Français établis hors de France sont représentés au Sénat ». La représentation des Français établis hors de France est également assurée par l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE). L’AFE donne au gouvernement « des avis sur les questions intéressant les Français établis hors de France et sur le développement de la présence française à l’étranger ». Elle peut être saisie ou intervenir de son propre chef.
  • En Espagne, en Italie et au Portugal, il existe un organisme équivalent à l’AFE.
  • Le Portugal et l’Italie sont les deux seuls pays où les citoyens expatriés sont représentés au Parlement en tant que tels.
  • L’Irlande et le Danemark sont les plus restrictifs. En effet, en Irlande, le droit de vote est lié à la résidence dans le pays et, seules, les personnes qui partent vivre à l’étranger avec l’intention de revenir dans les dix-huit mois sont considérées comme remplissant la condition de résidence. De même, au Danemark, où la Constitution réserve le droit de vote aux élections législatives aux citoyens qui résident dans le pays, la loi électorale a créé quelques exceptions au profit de plusieurs catégories d’expatriés. La plus récente de ces exceptions, adoptée en 2004, concerne les personnes qui se sont établies à l’étranger depuis moins de deux ans et qui ont gardé des liens avec le pays.
  • En revanche, l’Autriche, la Belgique, l’Espagne et les Pays-Bas accordent sans restriction le droit de vote à leurs citoyens expatriés.
  • Les citoyens irlandais expatriés n’ont pas de représentation spécifique au Parlement. Ils disposent du droit de vote aux élections législatives, mais dans des conditions limitées.

Remarque:
Mode du scrutin: (en voici une option)
tout MRE âgé de plus de 18 ans aura le droit de voter et de se présenter aux élections réservées aux MRE :
Soit en se présentant au Maroc pour une région ou pour le parlement, et donc il sera considéré comme un citoyen marocain résidant au Maroc.
Soit en se présentant pour la région MRE ou pour les 10 places réservées aux MRE au parlement.
Pour la région : l’Europe aura droit à 35 conseillers régionaux, le Canada à 5, les Usa à 5 et les pays arabes et l’Afrique à 5 conseillers.
Le président sera élu par les 50 conseillers ainsi que son exécutif.
Pour le Parlement : le MRE qui obtiendra le plus grand score au Canada, aux Usa et en Afrique et dans les pays arabes ; ces 3 élus iront représenter les MRE au parlement marocain aux côtés des 7 élus ayant obtenu le plus grand score en Europe. Et ainsi on aura 10 élus (femmes et hommes).

(1)
la 1ère génération : les Marocains nés au Maroc et ayant émigré
la 2ème génération : Les Marocains nés à l’étranger ( enfants de 1ère génération)
la 3e génération : eux et leurs parents sont nés à l’étranger (pas leurs gds parents)
la 4′ génération : eux , leurs parents et leurs grands parents sont nés à l’étranger etc…

Publicités