Je t’aime, moi non plus

La COM (Communauté d’Origine Marocaine) a depuis les années 60 espéré recouvrir sa citoyenneté complète afin de participer économiquement et politiquement à part entière, sans discrimination ni distinction entre un Marocain de l’intérieur et un Marocain de l’extérieur comme prévu par la constitution. Malheureusement, ce n’est pas encore le cas. Les autres citoyens d’origine maghrébine peuvent participer aux élections législatives de leurs pays respectifs, quant à nous, nos gouvernants ne nous considèrent pas encore assez mûrs, adultes et majeurs pour nous accorder ce droit de vote.

L’argent de la COM est le bienvenu, leurs voix au suffrage universel sont non-gratta.

Nous sommes responsables et majeurs pour l’envoi d’argent et pour investir au pays du soleil couchant, mais nous sommes irresponsables et aliénés pour participer aux élections législatives. Conséquences immédiates, les rendez-vous manqués s’accumulent et perpétuent encore pour longtemps une relation conflictuelle chronique entre le Maroc et la COM.Dites-moi, comment voulez-vous maintenir un attachement profond et un lien indéfectible avec notre pays d’origine si ce dernier nous refuse ce droit légitime et juridiquement constitutionnel. La dernière participation au référendum, qui aurait pu devenir un nouvel élan et une nouvelle dynamique, fût une farce et un leurre. Encore une fois, déception et désappointement de toute la COM. Je t’aime, moi non plus.

Lors des dernières élections législatives, le lobby des détracteurs et les ennemis jurés de notre diaspora ont été très créatifs à notre égard. Ils ont tout simplement décidé solennellement pour nous et triomphalement, ils ont déclaré nous faire quand même participer en inventant le vote par procuration. Quoi qu’il en soit, le message a été reçu 5 sur 5 et la riposte à cette odieuse ultime boutade fût claire, nette et cohérente. Sur les deux millions de personnes que compte notre diaspora, seulement et uniquement une seule personne a participé au vote par procuration. Tout commentaire sera superflu.

C’est vrai, chaque année, nous rejoignons le Maroc pour y passer les vacances d’été et d’autres vacances. Pourquoi pas, c’est notre pays d’origine et nous y avons le plein droit de le faire quand bon nous semble. J’espère seulement, qu’avec le nouveau gouvernement Benkirane, il y aura moins de Tam Tam et moins de publicité tapageuse et trompe l’œil comme auparavant. Nous préférons un transit de manière normale et le plus discret possible, à l’aller comme au retour.

En tout cas, les mêmes personnes qui entrent au Maroc traversent plusieurs pays européens, exactement comme tout un chacun. Ils utilisent les mêmes autoroutes et les mêmes parking de repos, sans problèmes, sans discrimination et sans Tam Tam. L’infrastructure est permanente et sert pour tout le monde. Au Maroc nous n’avons pas besoin d’une infrastructure saisonnière strictement spécifiques pour nous et, qui disparaît mystérieusement après notre départ pour être reconstruite à chaque moussem.

Le Maroc, à l’instar des pays modernes, doit construire une infrastructure d’accueil permanente digne d’un Maroc ouvert vers la modernité pour servir et être mise à la disposition et à l’usage de tout le monde. Cependant, moderniser et améliorer l’accueil aux frontières est une obligation et un devoir de l’État marocain. Et pourtant, certains milieux sans scrupules, aiment réitérer annuellement comme un refrain, daignent l’exhiber sans honte, que la campagne annuelle de transit est une charité et une générosité envers la COM.

S’occuper de nous ne sert à rien.

  • Nous sommes de bons élèves, assidus, réguliers et loyaux. Alors, il vaut mieux s’occuper des problèmes internes qui doivent avoir la prorité et l’attention ncessaires.
  • Nous avons toujours participé au développement économique de notre mère patrie malgré nos relations troubles avec les gouvernants successifs depuis les années 60.
  • Nous ne sommes pas non plus un danger ni menace pour le Maroc au contraire.
  • Nous avons toujours lutté et nous lutterons encore pour un Maroc libre et émancipé, indépendant et souverain, moderne, développé, démocratique, juste et équitable.
  • Nous exigeons le droit de vote et d’éligibilité et, nous allons toujours voter, en âme et conscience, seulement et uniquement sur le ou les partis qui défendent le mieux nos intérêts et ceux de nos progénitures.
  • Nous avons convenablement rempli notre contrat avec notre mère patrie. Surtout n’oubliez pas que nous devons honorer un autre contrat avec notre pays d’accueil.

Alors, entre temps, s‘il vous plaît, laissez nous savourer les délice de nos vacances que nous avons amplement mérité. Pour le moment nous avons besoin seulement de repos, de détente et de tranquillité. Si nous aurons besoin de quoi que ce soit on vous le fera savoir, soyez certains.

Sarie Abdeslam

Publicités