Reynders … arrive chez nous à Bruxelles

Par Belhaloumi Abdelrhani
Belhaloumi.a@skynet.be

Monsieur Reynders, en parlant de Molenbeek vous oubliez que vous vous adressez à des citoyens comme vous.Ce sont des belges et européens, qui produisent des richesses et qui en ont produit, mais sont confrontés sans cesse à des démagogues de tout genre.

Et ceux qui ont gardé la nationalité d’origine, parents et grands-parents de belges, certes, vivent en Belgique et/ou à Bruxelles depuis 1964.

Oui, certains d’entre eux s’habillent différemment, c’est le droit à la différence, et c’est tellement beau.

Mais, tous sans exception aiment la Belgique, l’Europe et le monde.
Ils respectent la loi et ne comprennent pas ce que veulent exactement certains primo arrivants à Bruxelles, en provenance de Liège et d’ailleurs, et qui s’en prennent aux Bruxellois.

D’où la nécessité d’intégrer ces nouveaux venus, en leur expliquant que Bruxelles est riche économiquement et culturellement, et reste ouverte au monde entier.

Oui, les musulmans peuvent se targuer d’avoir contribué à la libération de l’Europe lors des Deux guerres mondiales, afin d’avoir une Europe où règne la paix, la prospérité, la cohésion sociale et la tolérance.

Monsieur Reynders

L’intégration, en sociologie, est un long processus de rapprochement entre une personne, ou un groupe de personnes, et un autre groupe de personnes plus vaste

En psychologie sociale, l’intégration s’exprime par l’ensemble des interactions entre les membres, provoquant un sentiment d’identification au groupe et à ses valeurs

Et l’intégration européenne, dès les années 1950, est un projet politique devant permettre « une union sans cesse plus étroite entre les peuples de l’Europe » et portant l’ambition d’« une étape vers les formes d’organisation du monde de demain ».

Et d’ailleurs, L’Union Européenne œuvre à la protection de ses citoyens contre toute discrimination fondée sur la race ou l’origine ethnique, la religion ou les convictions, un handicap, l’âge ou l’orientation sexuelle.

Monsieur Reynders, lisez ceci :

«Les gouvernements européens doivent se mobiliser davantage pour combattre les stéréotypes et préjugés négatifs contre les musulmans, qui nourrissent les discriminations en particulier dans les domaines de l’éducation et de l’emploi. »

D’après Amnesty International (le 2 mai 2012)

Monsieur Reynders, venez découvrir à Molenbeek , ses intellectuels, ses employés, ses chauffeurs et ses sans emploi, ils vous apprendront bien des choses.

A propos, j’espère que vous n’avez pas oublié que vous êtes ministre des Affaires étrangères, et que vous êtes sensé mener votre tâche à bien, et de vous intégrer au sein de la diplomatie mondiale et d’intégrer la Belgique au sein de la Communauté internationale.
 
Pour info, le chef du gouvernement flamand a aussi émis le souhait d’avoir le calme en Flandre.
 
Après 21H, pour assurer une parfaite intégration des personnes qui vivent ou viennent vivre en Flandre ; plus de bruit dans les rues de Flandre.
 
C’est facile. Ceci pourrait accélérer le départ des investisseurs étrangers qui font du bruit la nuit, (car pas intégrés), et la Flandre pourrait ressembler à une île déserte dans quelques années.
 
Exemple : le départ de Renault Vilvoorde et Opel Anvers, ont malheureusement causé beaucoup de mal à nos travailleurs et à l’économie en Flandre.
 
Car les délocalisations sont dûes aussi à des discours populistes…
 
Puis, il y’a les métros, les bus, les cafés , les restos, les usines, les trains qui génèrent du bruit après 21H, et tous ces travailleurs (dont des étrangers) seraient tous mal intégrés, car ils font du bruit la nuit en Flandre ?
 
Mais, croyez-vous que les Belges partagent vos idées et celles du Chef du gouvernement Flamand ?
 
Publicités