Je ne suis pas Charlie, mais je ne suis pas non plus Al-Qaida…

 Bruxelles, le 7 Janvier 2015,

A mes chers ami(e)s, camarades et connaissances, ce message je l’écris pour vous.

Cela a fait la Une des journaux, et comme vous, je suis complètement choquée par ce qui s’est passé aujourd’hui, au siège du journal Charlie Hebdo.

Si j’ai décidé de prendre le temps d’écrire à ce sujet, c’est naturellement parce que l’islam est à nouveau mis en lumière dans cette triste affaire. Il semblerait que musulman et média ne puissent pas être synonymes de bonnes nouvelles. Il n’est pas encore admis que ces criminels soient d’un groupe terroriste lié à l’islam, mais il me semblait important d’en parler tout de même.

Charlie Hebdo
Charlie Hebdo

Notamment parce que le fameux « Allahu Akbar » a été entendu dans la bouche d’un de ces criminels. « Allahu Akbar » signifie « Dieu est Le plus Grand », en soi, rien de très grave de penser qu’un Dieu serait Le plus Grand, puisqu’Il est pour nous, croyants, à la base de tout. A la base de la création, du ciel, de la terre, de ces paysages autour duquel nous vivons, des fleurs qui s’épanouissent au printemps, de la neige qui se pose sur le sol calmement, de ces rayons de soleil qui se pose parfois sur notre peau et de tout ce qui est si beau.

En effet, vous connaissez certainement le discours des citoyens de confession musulmane qui n’acceptent aucunement ce genre de comportement, de choix de vie. Pourtant en posant notre regard sur ces images et ces informations, nous sommes forcés de nous poser cette question: « mais qu’est-ce cette religion qui n’apporte que malheur et destruction? ». Cela ne donne pas du tout envie aux personnes d’en savoir plus, cela donne même envie aux musulmans de se retirer de l’islam.

Il est vrai que le journal en question a déjà eu un historique avec la communauté musulmane à propos notamment des fameuses caricatures du Prophète Muhammad. Leur publication avait emporté le monde musulman car cela offensait la figure du Prophète, au-delà de l’image d’un être sacré pour nous, il s’agissait également de la manière dont il était présenté. Un exemple dont je me souviens était celui du « prophète Muhammad » avec un turban en forme de bombe…

Libre à chacun de représenter ce que bon lui semble, et surtout lorsqu’il s’agit d’un journal qui vit de ces provocations et de simplisme. Mais il faut s’attendre à ce que tous, ne prennent pas la voie de la sagesse et qu’il y ait réprimande. Je ne justifie pas du tout les actes odieux qu’il y a pu y avoir dans le passé et aujourd’hui. Il s’agit simplement de comprendre ce qui se passe.

Naturellement, la majorité des croyants ne cautionne pas ce genre d’actions, et si je vous écris, c’est simplement parce que je suis de confession musulmane, et cet islam, je ne le connais pas. Je vous invite donc, à ne pas trop nous juger, à ne pas nous observer d’un regard sévère, car les autres victimes de ce genre d’atrocités, ce sont les musulmans eux-mêmes. Ne nous éloignons pas les uns les autres à cause de criminels qui instrumentalisent une religion d’amour. Oui, une religion d’amour.

Je suis donc, par ces écris, une musulmane, qui se déresponsabilise complètement de ce qui vient de se passer aujourd’hui. Mes pensées vont aux proches des familles en deuils, je prie pour un avenir meilleur, où lorsque l’on entendra « Allahu Akbar », personne n’aura peur. Je termine par un verset du Coran qui dit « … celui qui tue une personne, c’est comme si il avait tué toute l’humanité »[1].

Enfin, je ne suis pas « Charlie » parce que je n’adhère pas à ce genre de journal, mais je ne suis pas non plus « Al-Qaida », puisque je suis pour la liberté d’expression et contre toute forme de violence. Et oui, je me vois forcée de le dire, même si cela semble assez évident non?

Fraternellement,

Ben Aissa Ikram

[1] Sourate 5 verset 32.

Publicités