Les Partis Politiques et les MRE Ne font pas ménage ensemble

Aziz Belcaid
Aziz Belcaid

Parfois on se pose la question sur l’inutilité et l’absence de tout apport des partis politiques Marocains dans le dossier MRE, mais souvent, on finira par conclure que c’est une bonne chose qui puisse arriver à nos braves ressortissants marocains à l’étranger, pour éviter les calculs partisans en trop et pour ne pas nuire à l’unité MRE.

Si Monsieur Boussouf avait dit tout récemment qu’il vaut mieux éviter la politisation du sujet, sans aucun doute il sait de quoi il parle et il à raison, même s’il ne va pas jusqu’au fond de sa pensée, on comprend bien que c’est un signe de pied adressé à tous ceux qui manœuvrent en sous-marins pour déstabiliser le CCME.

Une autre question se pose avec beaucoup d’insistance et qu’il est urgent de trouver réponse : Avons-nous vraiment besoin du concours des partis politiques pour exister et s’impliquer politiquement au Maroc, ou tout simplement exercer son droit constitutionnel?

Non, pas vraiment, vu que nos partis politiques ont été toujours absent de tout implications depuis le début de l’histoire d’immigration, ni en tant qu’acteurs principaux, ni figurants, parce que, s’ils étaient vraiment présents, personne ne quittera notre beau pays sur la pointe des pieds. Plus de 50 ans après, toujours rien pour résoudre le forcing des clandestins marocains qui traversent la méditerranée au péril de leur vies.

Que peut-on attendre de ces partis qui ne font aucun effort, pour mieux comprendre qu’ils étaient largués par le TGV des MRE qu’ils sont incapables de suivre politiquement parlant, démocratiquement et socialement. La communauté Marocaine à l’étranger d’aujourd’hui n’est plus celle d’hier appelé  » les ouvriers marocains à l’étranger » c’est fini tout ça, les MRE est un autre peuple marocain en exil forcé si on ose dire ainsi. D’ailleurs la 2e, 3e et la 4e générations en route, ne savent rien sur l’existence et le fonctionnement de ces partis politiques marocains, dans ce contexte il est aberrant qu’ils s’imposent aux MRE comme moyen pour exercer leurs droits constitutionnels afin de récolter les fruits d’angoisse et de colère.

On constate actuellement en Europe un mouvement de troupe représentant les partis politiques qui ouvrent des bureaux occasionnels par-ci, par-là  inutilement, sinon plutôt avec l’objectif de déstabiliser la communauté en la rendant dépendante  » partager pour régner » la majorité de gens qui s’adhérent à la politique de ces partis n’ont rien à voir avec l’immigration de base, des opportunistes qui viennent de s’installer en Espagne, en Italie ou en Belgique, on trouve aussi des individus interdits d’exercer leurs droits civiques par la justice des pays d’accueils pour divers raisons,

La communauté Marocaine est une entité qui s’impose en tant que telle, riche de ses 5 millions d’âmes, elle est capable de s’autogérer grâce à ses nombreuses compétences connues et reconnues au-delà de nos frontière, le développement de CCME est le meilleur cadre qu’il soit pour proposer des solutions adéquates au nom des MRE, quand on dit développement, c’est-à-dire élargir et renforcé par des hommes de terrain et des compétences, le CCME pouvait remplir la fonction d’un parlement aussi de la communauté si on veut garder et protéger l’unité sacrée des MRE, il faut aussi voir loin, pour construire l’avenir, it’s now or never.

Bruxelles: Aziz Belcaid

Publicités