Islam et amalgames

Sarie Abdeslam
Sarie Abdeslam

En tant que musulman (Moslim) je me sens outrageusement pointé du doigt, quotidiennement stigmatisé par certains médias et par certains politiciens sans scrupules. Conséquences, avec d’autres moslims et non moslims, nous nous battons quotidiennement chacun ses moyens et ses possibilités, contre les injustices, les préjugés, la partialité, les arrières pensées, l’obscurantisme, l’extrémisme, le terrorisme etc., dont nous sommes victimes au quotidien mais toujours avec des moyens pacifiques. C’est vrai, il y a malheureusement parmi nous des brebis galeuses avec un esprit moutonné et simpliste qui sont devenus une proie facile et malléable à merci, par certains illuminés cabalistiques, exaltés et mystérieux, qui travaillent dans l’ombre absolu utilisant des sous-marins soi-disant indétectables par les services sophistiqués de la sûreté national des pays européens et ceux de la Belgique en particulier. Avec les moyens de bord, notre lutte est multiple, variée et multidirectionnelle, nous luttons en trois dimensions contre les ennemis à l’intérieur du pays, contre l’influence de l’extérieur et aussi à l’intérieur de nos différentes diasporas.

Dans la situation actuelle, mondialisation oblige, tout est devenu de plus en plus complexe et très compliqué pour la majorité des citoyens. Nous ne pouvons plus pratiquer notre religion en toute quiétude, mais nous ne pouvons pas non plus pratiquer et jouir pleinement de la démocratie ni de la liberté d’expression. La démocratie et les valeurs occidentales sont devenues résolument le privilège seulement et uniquement pour les indigènes européens. Les mêmes lois démocratiques en vigueur permettent à quiconque de nous insulter, d’insulter notre religion, d’insulter notre prophète, de s’attaquer à nos lieux de prière et à notre dignité dans l’impunité totale.

Les pays laïques, aveuglés par une laïcité universelle à outrance sont devenus moins objectifs, moins tolérants, moins compatissants, moins compréhensifs et moins démocratiques et c’est dommage. Les faiseurs d’opinion, obscurcis par un eurocentrisme et un euro-égoïsme, soutenus et encouragés par certains médias, et certains politiciens, manipulent et incitent le public à penser et à réagir d’une certaine manière malsaine, nauséabonde, écœurante et répugnante par rapport à un segment de leur population faisant partie intégrante de la société européenne, simplement à cause de leur religion, de leur ethnie, de leur couleur ou de leur origine. Malgré des lois imposées dans les pays européens, l’antisémitisme n’a pas pour autant diminué au contraire et, l’islamophobie s’est propagé, s’est banalisé et devenue ipso facto monnaie courante. Il nous est devenu de plus en plus difficile de lutter contre le fléau institutionnalisé des injustices envers les plus faibles maillons de la société.

Nous sommes devenus votre bouc émissaire préféré. Sans garde-fous, sans retenue ni modération, vous vous acharnez à nous culpabiliser, à nous ridiculiser à traîner notre religion et notre prophète dans la boue, dans l’indifférence totale des autorités qui devraient en principe nous protéger. Par contre nous Musulmans, nous ne pouvons pas vous imiter conformément à notre éthique cultuelle et personne dans le monde musulman ne peut faire pareil contre vos prophètes parce que c’est contre notre morale religieuse. Nous respectons tous les prophètes et nous les reconnaissons tous sans exception aussi bien que le prophète Mohamed. Les occidentaux aiment nous baptiser avec l’appellation « les orientaux ». Pour certains amnésiques je dois hélas les remémorer que tous les prophètes sont des « orientaux ». Il n’ y a jamais eu un prophète « occidental » ou européen et il n’y en aura jamais. Il a été prouvé maintes fois par des scientifiques « occidentaux » que notre origine et la vôtre émanent ensemble de la race africaine, noire de peau. Donc, que vous le vouliez ou pas que vous le reconnaissez ou pas, vous êtes comme nous, héritiers de la négritude africaine.

Quoi qu’il en soit, nous avons toujours lutté et œuvré, au niveau local, régional, national et international, pour un vivre ensemble harmonieux dans une grande tolérance et une grande compréhension réciproques. Ceci étant dit, ayez un peu plus de courage en étant objectifs, rationnels et acceptez nous tels que nous sommes, comme nous vous acceptons tels que vous êtes. Jugez-nous avec objectivité, avec impartialité ou au moins avec neutralité. Nous ne sommes pas un danger pour votre culture et encore moins pour vos valeurs que nous partageons avec vous. Au contraire, nous sommes en danger, nous sommes menacés, nous sommes des victimes de certains agissements contraires à la tradition européenne ancestrale d’accueil et de tolérance. Sans équivoque, je réitère encore une fois que nous sommes viscéralement, radicalement et obstinément contre le terrorisme quel qu’il soit, nous sommes contre l’obscurantisme, nous sommes contre les extrémismes, mais nous sommes aussi contre le racisme, la xénophobie, l’antisémitisme, l’islamophobie, les injustices, les brimades et les vexations.

Sans équivoque, je réitère encore une fois que nous n’avons jamais et que nous ne voulons ni ne pouvons islamiser l’Europe comme prétendent certaine organisations telle Pegida qui basent leur théorie su un mensonge aussi idiot que fantaisiste. Il faut admettre que, ni la judaïté, ni la chrétienté, ni la laïcité, ni l’islamité ne peuvent endosser la culpabilité de tous les maux qui nous touchent plus ou moins tous ensemble. Par conséquent, soyons plutôt solidaires contre tous les préjugés, contre toutes les arrières pensées et contre toutes les pensées uniques et exclusives. Notre lutte collégiale et confraternelle doit être focalisée sans ambiguïté, vers ce qui nuit véritablement à toute l’humanité sur notre planète village. Engageons-nous dans une lutte sans merci contre, l’analphabétisme, l’esclavagisme, l’apartheid, le chômage, la guerre, la déforestation, la pollution, la pauvreté, l’obscurantisme, l’extrémisme…

Sarie Abdeslam

Publicités