L’islam de Belgique n’existe pas : quand est-ce que vous comprendrez cela ?

Timbre-003Il a été évoqué à plusieurs reprises, l’idée d’un islam de Belgique afin de ne plus être influencé par une quelconque tendance extrême, qui nous viendrait d’un pays où des visions radicales de l’islam sont présentes. Toutefois, il y a un réel problème qui ne semble pas être compris par les autorités ainsi que les personnes qui parlent de cela et qui ne sont parfois, pas qualifiés pour aborder cette question sérieusement.

Tout d’abord, il est à noter que nous vivons dans un monde globalisé et qu’il est aujourd’hui possible d’avoir accès par le biais des nouvelles technologies aux différents points de vue existant au sein de l’islam. Les livres présents dans certaines librairies ne sont plus réellement le principal problème, puisqu’il suffit de se connecter sur Facebook ou de regarder une vidéo sur Youtube afin de visualiser ces discours musulmans. Cet accès ne pourra aucunement être mis de côté et donc au lieu de vouloir le repousser, il va falloir l’intégrer et trouver les personnes aptes à déconstruire ces idées qui n’invitent pas au vivre ensemble.

timbre-poste célèbre le dialogue interreligieuxConcernant les musulmans de Belgique, il est essentiel de se souvenir qu’il n’y a pas un type de musulman mais bien des musulmans, avec différentes manières de vivre leur spiritualité au quotidien. Il est à souligner que cette communauté de musulman en Belgique provenant d’immigrations multiples (Maroc, Turquie, Afghanistan, Albanie, Guinée etc.) apportent une diversité d’approches en islam qui enrichissent la communauté musulmane et qui sont majoritairement d’accord aux principes de la coexistence et des principaux messages d’humanité, qui existent au sein de la religion musulmane. Il ne faut donc pas voir ces différences comme une mauvaise chose et surtout, la réalité du terrain, c’est qu’il y a des islams en Belgique et qu’il sera impossible d’apporter une orthodoxie quelconque. Ces courants musulmans vont et sont imprégnés de la réalité européenne et belge, mais avec leurs propres particularités.

La solution à cette question d’un islam Belge c’est tout d’abord comprendre qu’il n’y aura jamais une seule vision islamique au sein de la communauté musulmane, mais bien différentes expressions spirituelles au sein de cette religion. A partir de ce postulat, ce qu’il faudrait absolument réaliser, c’est une rencontre des responsables de ces différents groupes musulmans afin d’arriver à se mettre d’accord sur les principaux messages de l’islam et surtout de dénoncer les propos et textes violents qui existent dans le corpus islamique et chez certains prêcheurs. C’est de cela que la communauté musulmane a besoin. Enfin, le rôle des professeurs de religion islamique est essentiel dans la transmission des valeurs humanistes et dans la déconstruction des propos véhiculés dans d’autres sphères que l’école auprès des jeunes de confession musulmane. D’ailleurs, des émissions dans ce sens pourraient permettre l’accès à d’autres générations en dehors de la sphère scolaire. Aussi, en parler est une des solutions, mais vouloir exclure ces propos extrêmes, c’est de toute évidence, ne pas se rendre compte de l’accès à ces idées qui dépassent la sphère nationale et le maintien d’une certaine légitimité de ces discours. Il est essentiel que les autorités belges se rendent compte de cela afin de travailler sur les réalités qui existent en Belgique plutôt que de se limiter à de beaux concepts qui ne veulent finalement pas dire grand-chose…

Ikram Benaissa
Ikram Benaissa

BEN AISSA Ikram

Ecrivaine, professeur de religion islamique et orientaliste.

Publicités