Maltraitance de femmes marocaines en Arabie saoudite

terrorisme
terrorisme

L’Arabie saoudite est malheureusement le pays du pèlerinage musulman alors que l’ancienne capitale de l’islam – Bagdad – a été détruite par la guerre, emportant ainsi un précieux patrimoine historique de grande valeur.

En dehors de son implication active dans le « djihad » meurtrier à travers le monde (une attaque des forces de l’argent déguisée en combat religieux), en complicité avec les forces obscures des USA et d’Israël, l’Arabie saoudite est pointée du doigt par les défenseurs des droits humains, pour ses délits récurrents en la matière, en particulier à l’égard des femmes.  Je vous transmets ci-dessous un tout petit morceau d’un article de Dounia News, rédigé comme tous les articles de Dounia News, par des experts-chercheurs universitaires généralement marocains :
« …. Le dossier des marocaines installées dans certains pays du Golfe rentre absolument dans cette catégorie au regard de ses implications humaines et diplomatiques. Ces marocaines lancent à partir des pays du Golfe, en particulier l’Arabie Saoudite, des appels de détresse. Elles y font part de leur souffrance et des humiliations qu’elles subissent au quotidien. Des cas flagrants et affligeants de maltraitance, qui montrent à quel point ce quotidien est insupportable, emplissent les pages web et les forums des réseaux sociaux. Ce sont de véritables appels à l’aide. Malheureusement, ces appels ne semblent pas susciter l’écho qu’ils méritent.
L’association Almohagir et son Collectif (CAI) décident, en conséquence, de briser ce silence et de dénoncer les compromissions qui entachent ce dossier … »

femme-de-menage-arabie-saoudite-2 femme-marocaineSi des femmes marocaines (supposées arabes bien que cette identification des peuples d’Afrique du Nord soit fausse, les Arabes sont du Moyen Orient asiatique, les peuples d’Afrique du Nord, d’Est en Ouest et loin à l’intérieur du continent, sont pour la plupart d’origine berbère – c’est un peu comme si on qualifiait de « français » tous les peuples d’Afrique colonisés par la France) sont ainsi maltraitées dans le pays qui abrite des lieux saints et où se rendent des millions de musulmans du monde entier à l’occasion du pèlerinage, si leurs propres femmes sont aussi brimées et maltraitées, comment s’étonner que les dirigeants de ce pays se montrent aussi inhumains et irrespectueux des droits les plus élémentaires des êtres humains ? L’action criminelle et radicale de l’Arabie saoudite à travers le monde (voir au Yémen, là c’est à visage découvert) est un danger pour les musulmans du monde entier, qui subissent l’influence néfaste de discours radicaux faussement islamiques – présentés frauduleusement comme la parole de Dieu – et qui subissent aussi, en contrepartie, une islamophobie aveugle qui met leurs vies en danger. Le plus grave danger est qu’ils se « radicalisent » (au sens où l’on l’entend actuellement) – ce que l’on peut craindre au regard de l’actualité – s’éloignant ainsi de plus en plus des principes fondateurs de leur religion, amour paix et tolérance, dans une période cruciale pour l’avenir de l’humanité, qui exige une union de tous les croyants, de toutes les religions, sur la base des FONDAMENTAUX ESSENTIELS, en remettant à la place qu’elles méritent des PRATIQUES ACCESSOIRES, sans grande importance finalement.  J’ai toujours regretté profondément – et je ne suis guère suivie même par des intellectuels musulmans, sensibles certainement au discours ambiant qui les déroutent – que ces pratiques apparaissent comme essentielles et que des divisions importantes se fassent au sein même de l’Islam sur la base de détails aussi insignifiants et futiles.

Qu’on prie debout, prosterné, couché, assis, à genoux, qu’on joigne les mains* … quelle importance pour Dieu ? Ce qui compte, c’est la QUALITÉ de la communication.

* je ne prétends pas que la position des mains soit sans signification : des mains ouvertes vers le Ciel signifient l’ouverture, la tolérance, la disponibilité pour recevoir les énergies cosmiques positives mais aussi pour les retransmettre … encore faudrait-il que ceux qui ouvrent les mains connaissent la signification profonde de leur geste et que leur esprit soit en conformité … on en revient toujours à la qualité et non à la forme visible … Dans leur prière, les musulmans prient les mains ouvertes puis se frottent le visage, pour s’imprégner des énergies positives recueillies … mais combien d’entre eux le savent-ils ? La plupart reproduisent seulement un geste qu’on leur a appris et qu’il faut imiter.

Rappel : si ce qui se passe en Islam m’interpelle autant, ce n’est pas que je me sois « convertie » à quelque religion que ce soit, même si l’Islam m’est affectivement proche à travers mes beaux-parents et mes amis.  L’Islam est la force spirituelle la plus importante aujourd’hui et c’est pourquoi elle est la cible des attaques, en ce sens nous sommes tous solidaires, musulmans ou non.  Je suis simplement une croyante, d’origine chrétienne, et ma croyance se situe au-dessus des religions; ce n’est pas de l’orgueil comme certains me l’ont reproché un jour, c’est tout le contraire : les épreuves et les expériences que Dieu m’a permis de vivre m’ont rendue extrêmement modeste et humble – à l’écoute de Sa voix qui résonne en nous quand nous faisons silence pour l’écouter.  Ça n’empêche pas d’être très lucide et conscient de ses qualités et de ses forces, ça implique au contraire qu’on ne soit jamais vaniteux ou arrogant mais plutôt assuré et déterminé : même si la progression spirituelle dépend justement de cette écoute et d’efforts personnels, au final on se rend compte qu’on n’y a guère de mérite à titre individuel – on a reçu des dons et des potentialités qu’on exploite ou non, on subit des épreuves et on fait des expériences qui peuvent nous renforcer ou nous affaiblir selon l’accueil qu’on leur réserve et l’usage qu’on en fait, on a reçu une direction qu’on peut suivre ou non et de tout cela, quand on progresse, à chaque pas, on tire un supplément de responsabilités et non de droits ou de pouvoirs.

Save Michèle

Publicités