Diversion- Manipulation Et Fuite en Avant

amazigh-24Dans la presse du .25.12.2016 (Algérie), nous relevons un commentaire qui s’en est prit en des termes usités à profusion à une certaine idéologie politique prônées par deux mouvements pour deux régions de l’Algérie multimillénaire sans se pencher, auparavant, me semble-t-il, sur les causes réelles qui ont engendré cette forme idéologique considérée comme radicale ou taxée de partition territorial par certains et par d’autres de juste et de solution idoine en guise de réponse à la marginalisation de ces deux étendues du territoire national avec sa composante humaine majoritairement plus amazighophones que ne l’est l’une des quatre régions du territoire national. D’ailleurs n’est-il pas dit que toute négation identitaire dans toutes ses formes, unicité, partialité et imparfaite gestion administrative, financière, économique, sociétale, et autres ne peut engendrer que des imprévues et situations nuisibles et dévastatrices même dans son fondement et son existence en tant que pays, peuple et nation basée sur l’unité nationale une et indivisible.

En tant que militant des droits de l’homme, des libertés démocratiques et républicaines comme le précise la déclaration universelle des droits de l’homme du 10.12.48, notamment ses articles 2-1, 5, 9, 18 et 19, de l’unité nationale dans sa diversité sans prédominance aucune (ne pas confondre avec l’unicité et les impositions diverses en vigueur depuis l’avènement de l’indépendance national) et n’étant inscrit actuellement dans aucune mouvance politique d’où qu’elle vienne, je me demande si cette sortie médiatique n’est pas une fuite en avant et une diversion sur les vrais problèmes, ou qu’elle ne soit pas en relation avec la perspective des prochaines joutes électorales à venir et ce qui se dit ici et là, dans les multiples médias sur le plan politique, économique, financier, social et sécuritaire sur le plan national conjugué avec les autres pays de l’Afrique du nord et son continent africain, le monde arabo-musulmans, les pays musulmans non arabes et le reste du monde ? .

Les sorties médiatiques de tout corps d’état, associatif et politiques bien déterminés appelant à répétition à l’unité de la nation, à la vigilance, à la mobilisation de la population algérienne, à la paix, à la sécurité, la main de l’étranger et les tentatives de déstabilisation multiple du pays, ne sont pas innocentes. Cela nous rappelle l’utilisation des mêmes thèmes des années 1960 rappelés en résumé par le journal « El Watan » – (Algérie) du 26.12.2016. Le temps et la voix ne sont pas en relation directe avec la conjoncture internationale, elles le sont avec le marasme multiple du climat social, politique dans la cité et de son imprévisibilité ainsi que d’une certaine gouvernance non avisée et non pensée pour prévenir toute tension et situation politique, économique, financière, sociétal, et autres d’une façon générale et entre gouvernants et gouvernés en particulier

m-madjid-ait-mohamedCe que nous rapportent les médias nationaux sur les deux cotés de la barrière au sujet des tensions sociales et politiques qui y règnent n’est-il pas alarmiste, mais révélateur sur les risques malheureux que peut endurer notre Algérie et sa population pour laquelle nous nous sommes dépensées corps et âme depuis le 1er Novembre 1954 à ce jour en passant par les années 70, 80, 90 et 2.000, sans aucun calcul politique ou autre ?

Madjid Ait Mohamed

amajid_2006@yahoo.fr

Publicités