COORDINATION DES SANS-PAPIERS

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA COORDINATION DES SANS-PAPIERS SUR LES ARRESTATIONS EFFRÉNÉES DES SANS-PAPIERS !

C’est avec une grande colère et une profonde indignation que la Coordination des sans-papiers a appris l’arrestation 31 personnes sans-papiers à Ixelles. Arrestations réalisées à l’issue d’une mission de contrôle a été menée le mardi 28 mars dans les transports en commun bruxellois alors que ce même jour, la CSC, la FGTB et la Coordination des travailleurs sans-papiers manifestaient en début d’après-midi, pour dénoncer l’exploitation dont sont victimes les sans-papiers dans de nombreux chantiers à Bruxelles et plus particulièrement dans le cadre de la mise à 4 voies de la station Arts-Loi.

La police fédérale a argué que cette action avait pour but de réduire davantage encore la criminalité dans les transports en commun bruxellois et de renforcer le sentiment de sécurité des usagers. Ce n’est pas parce qu’une mission de contrôle est légale qu’elle est pour autant légitime. Le choix de la date et du lieu de contrôle n’est pas anodin, il dénote clairement la traque effrénée des sans-papiers.

C’est avec la même colère et la même indignation que nous avions appris la même chose en ce qui concerne l’arrestation de nos deux camarades Medoune Ndiaye et Malik Ball, militants emblématiques et dévoués du collectif de la Voix des Sans-Papiers.

La Coordination des sans papiers estime que le vase de la cabale contre les sans-papiers déborde. L’indifférence des belges face à cette dérive jusqu’au-boutiste de Théo Franken nous écœure. Théo Franken a bâti sa politique d’asile et de migration sur les préjugés et la paranoïa. L’amalgame entre immigration et terrorisme a pris trop d’ampleur au sein du gouvernement qui, trop facilement, fait le lien entre sans papiers, criminels et terroristes. Des milliers d’arrestations des personnes innocentes se multiplient dans la rue, à tout hasard. Ces arrestations se font parfois par la ruse à l’Office des étrangers et sont suivies d’internement dans les cinq centres fermés de la Belgique. L’obsession et son obstination à l’enfermement et sa conduite pleine de mépris à l’égard des migrants devaient faire bondir d’indignation tous les belges. Le traitement fait aux immigrés, aux sans-papiers est une raison de s’indigner.

De ce qui précède, la Coordination des sans-papiers appelle à un grand rassemblement d’indignation devant l’Office des Etrangers ce lundi 10 avril à 13h 30 pour dénoncer la vague des arrestations et demander la libération de Medoune Ndiaye et Malik Ball.

Romina 0479 772 317 Mamadou 0493 995 444 Serge 0493 291 974

Publicités